Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 11:16

VIH: un autotest bientôt en pharmacie ?

 

D’après le CNS cette mise à disposition de ces tests permettrait de découvrir chaque année 4.000 nouvelles séropositivités VIH et d’éviter 400 nouvelles infections.

Environ 5 millions de sérologies du VIH sont réalisées tous les ans en France et permettent la découverte d’environ 6.000 cas de séropositivité, avec un chiffre stable depuis plusieurs années. La mise en place de l’offre de dépistage volontaire, notamment avec l’utilisation de tests rapides d’orientation diagnostique (TROD), permettrait une opportunité supplémentaire de dépistage, en direction des personnes que l’offre existante ne permet actuellement pas d’atteindre.

Les Etats-Unis l’utilisent déjà

En juillet 2012, les États-Unis autorisaient un premier autotest de dépistage du VIH un test salivaire de dépistage de l’infection à VIH, l’OraQuick®. Ils ont analysé qu’en une année de mise en vente, le test aurait permis de détecter 44.000 nouvelles infections par le VIH et prévenir 4 000 nouvelles infections. Pour la France, l’estimation serait de l’ordre de 4.000 séropositivités.

Pharmacies, parapharmacies et sur Internet ?

Pour garantir une discrétion absolue et une garantie de qualité, le CNS souhaiterait même aujourd’hui que ce test de dépistage soit disponible « en vente libre » dans les pharmacies, dans les parapharmacies et sur les pharmacies en ligne.

Pour atteindre, les personnes fortement exposées sur le terrain, ces tests pourront être distribués par des intermédiaires, les acteurs du terrain. Il semble en effet très important pour le CNS que les populations concernées se sentent accompagnées et que les tests soient utilisés dans de bonnes conditions. 

 

Repost 0
Published by Topsante.com - dans santé
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 15:15

 

Des traces de pesticides et de médicaments, dont un pour traiter le cancer du sein, ont été décelés dans environ une bouteille d'eau sur cinq, sans toutefois remettre en cause leur potabilité, révèle lundi une étude de 60 millions de consommateurs et de la Fondation France Libertés.

"A court terme, il n'y a absolument aucun problème de qualité. Ces eaux sont parfaitement buvables", insiste le rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs, Thomas Laurenceau, interrogé par l'AFP. "On est dans l'ordre de l'ultra-trace, du millième de micron, c'est vraiment minuscule", a-t-il précisé.

L'enquête "ne met absolument pas en cause l'honnêteté des embouteilleurs", mais interroge la contamination de l'environnement par les pratiques humaines, ajoute-t-il. "Il y a inquiétude sur la qualité de la ressource globale", résume M. Laurenceau, qui appelle, avec France Libertés, à "la remise à plat des normes de qualité" prenant en compte les nouveaux polluants.

L'analyse a porté sur 47 bouteilles d'eau, trois bonbonnes d'eau, et une dizaine d'échantillons d'eau du robinet prélevés dans trois départements.

Sur les bouteilles d'eau étudiées -- portant sur l'ensemble du marché --, 37 ne présentaient aucune trace des 85 molécules recherchées. Dix en revanche contenaient des résidus de médicaments et pesticides.

"La grande surprise", écrit 60 millions de consommateurs, est la présence de tamoxifène, hormone de synthèse utilisée dans le traitement du cancer du sein, dans la Mont Roucous, Saint Yorre, Salvetat, Saint Armand (Du Clos de l'abbaye) et Carrefour Discount (Céline Cristaline).

La teneur est "infime" mais c'est "suffisant pour qu'on s'interroge sur la pureté originelle imposée par la règlementation des eaux minérales", souligne le magazine, qui précise avoir procédé deux fois à l'analyse des échantillons après contestation de la part des embouteilleurs des premiers résultats et de la méthodologie employée accusée de produire de "faux positifs".

"La seconde analyse a confirmé cette présence, sans que nous soyons en mesure d'en expliquer l'origine", écrit 60 millions de consommateurs. "L'affaire est suffisamment sérieuse pour qu'on lance des analyses à plus grande échelle", estime M. Laurenceau.

Potentiels effets cocktail

Du Buflomédil et du Naftidrofuryl, des vasodilitateurs, ont été également détectés dans l'Hepar, pour le premier, et dans la Saint Armand pour le second.

Par ailleurs, des traces d'Atrazine et d'Hydroxyatrazine, des désherbants pourtant interdits en 2001 mais très persistants, ont été trouvées dans la Vittel (Grande source), la Volvic (Clairvic), la Cora (Saint-Pierre), et la Cristaline (Louise).

"Ce qu'on en retire, ce n'est pas de dire que telle marque est plus risquée qu'une autre. Il n'y a pas les bons et les mauvais. Sur l'ensemble des marques, il y a un problème", poursuit M. Laurenceau. "Les embouteilleurs sont extrêmement prudents mais ça interpelle de voir qu'il peut y avoir (des micropolluants), même si c'est infinitésimal, qui ne devraient pas être là".

Et l'eau du robinet ? Sur 10 prélèvements, huit contiennent une à quatre molécules sur les 85 recherchées, principalement des pesticides mais aussi des résidus de médicaments dont, à nouveau, du tamoxifène décelé notamment en milieu urbain (Rennes et Limoges).

Enfin, sur les trois bonbonnes, des traces de Diéthylphtalate ont été trouvés dans l'Obio, et de Bisphénol A, d'Atrazine et de retardateur de flamme dans la Culligan Val-de-Marne.

"Si tous les micropolluants sont ici présents en très faibles teneurs, leur variété interroge sur les potentiels effets cocktail", souligne 60 millions de consommateurs.

Le magazine et France Libertés, qui ont lancé en 2011 l'Opération transparence sur l'eau, ont publié en mars une carte de la qualité de l'eau potable en France, montrant que les seuils limites en polluants étaient dépassés dans près de 420 communes grâce à des dérogations, sans risque sanitaire immédiat.

 

Repost 0
Published by AFP - dans santé
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 13:40

Pas en forme au boulot ? Rien de plus normal si vous vous êtes levée cette nuit pour faire pipi ! Réunis en congrès à Milan, les urologues affirment que les aller-retour nocturnes au petit coin ont des répercussions sur nos performances au travail.

Actus

Les personnes qui se lèvent la nuit pour faire pipi sont, en moyenne, 24% moins performants au travail que celles qui dorment comme des bébés ! Ce sont des urologues de l’université de Maastricht, aux Pays-Bas, qui l’affirment après avoir mené une étude auprès de 261 femmes et 385 hommes, et présenté leurs résultats lors du Congrès de l’association européenne d’Urologie, à Milan.Pour les urologues, les envies fréquentes d’uriner la nuit sont trop souvent prises à la légère par les personnes qui en souffrent, alors que cela a des répercussions directes sur leur travail le lendemain. Pour Philip Van Kerrebroeck, professeur d’urologie à l’Université de Maastricht, « ces réveils nocturnes pour aller faire pipi affectent environ un adulte sur trois mais on ne tient pas vraiment compte de l’impact que cela peut avoir en terme de qualité de vie ».

Repost 0
Published by Topsante.com - dans santé
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 11:35

Le tournage de la prochaine saison de "Koh-Lanta" a commencé au Cambodge (photo prétexte).

 

Un candidat de la 16e saison de Koh-Lanta, Gérald Babin, est décédé le 21 mars des suites d'une crise cardiaque lors de la première épreuve du premier jour de tournage de l'émission. Gérald Babin, un physique imposant, âgé de 25 ans, participait à la 16e saison de Koh-Lanta, dont le tournage venait de commencer au Cambodge. "Toutes les équipes d'ALP, de TF1 et Denis Brogniartsont effondrés et s'associent à la profonde tristesse de la famille de Gérald, regrette le groupe TF1 dans un communiqué. Toutes leurs pensées vont vers ses parents, sa soeur, sa compagne et ses proches. Il a été aussitôt décidé d'arrêter le tournage et de rapatrier dès que possible toutes les équipes à Paris." Le P-DG de TF1, Nonce Paolini, a aussitôt joint par téléphone la famille du candidat décédé et devrait se rendre à son domicile. "Nous ferons tout ce que nous pourrons pour accompagner au mieux cette famille dans la douleur", assure la chaîne.

 

 

Le jeune homme, originaire de la région parisienne, a ressenti de violentes crampes dès la première minute de la première épreuve deKoh-Lanta. À l'arrivée du médecin, il a été victime d'un premier arrêt cardiaque, mais il a été ranimé. Son coeur s'est de nouveau arrêté lors de son transfert en hélicoptère à l'hôpital de Sihanoukville. À chaque fois, l'équipe médicale présente est parvenue à faire repartir le coeur. L'ultime malaise cardiaque s'est produit dans l'enceinte de l'hôpital et le candidat n'a pas pu être réanimé. Son décès a été constaté quelques minutes plus tard. Le jeune homme avait passé avec succès tous les examens médicaux nécessaires pour participer à ce jeu. 

Un psychologue a été dépêché auprès de la famille

À TF1 et chez Adventure Line, le producteur, on est sous le choc. Un psychologue a immédiatement été dépêché auprès de la famille. L'émission est annulée, et on craint pour la pérennité du programme. "Aujourd'hui, les conséquences pour TF1 ou la société de production ne sont pas à l'ordre du jour. Il était hors de question de continuer après un tel drame. Ce n'est pas le moment de se pencher sur les contrats", indique-t-on à TF1. 

"C'est une épreuve physiquement terrible, confiait Mickaël, un ancien candidat, sur RTL. C'est vraiment l'extrême. C'est pour se mesurer, pour voir jusqu'où on peut résister physiquement..." Et d'ajouter : "Oui, je confirme, pire que l'armée... À Koh-Lanta, il n'y a rien à manger. Mais il faut savoir que l'on est bien encadrés, les médecins nous voient pratiquement tous les jours, avant chaque jeu. S'ils voient quelqu'un qui n'est pas bien, ils l'arrêtent tout de suite. Je suis bouleversé, ce pauvre malheureux, franchement, je suis bouleversé..."

Un drame sans précédent 

Koh-Lanta est une émission de télé-réalité et d'aventure diffusée sur TF1 depuis le 4 août 2001 et présentée par Denis Brogniart depuis 2002. L'émission doit son nom à une île thaïlandaise qui signifie en français "l'île aux millions d'yeux". 

Depuis 2001, douze saisons régulières ont été tournées, au rythme d'une par an, ainsi que trois éditions spéciales où figurent généralement des candidats vedettes des saisons précédentes. Koh-Lanta réussit là où de nombreuses émissions ont échoué : parvenir à conserver au fil des ans un noyau de téléspectateurs fidèles. En effet, chaque année, 7 millions de téléspectateurs en moyenne suivent les aventures des naufragés volontaires.

Si en France un tel drame n'était jamais arrivé dans une émission de télé-réalité, le programmeSurvivor, lui, a connu deux tragédies depuis son lancement. Dans sa version bulgare, en 2009, Noncho Vodenicharov, 53 ans, était mort noyé d'une crise cardiaque aux Philippines. Trois mois plus tard, dans la version pakistanaise, Saad Khan, 32 ans, se noyait à son tour, en Thaïlande.

 

Repost 0
Published by lepoint.fr - dans histoire
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 09:52

 

Perturbateurs hormonaux : l'EFSA ne tranche pas

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rendu public, mercredi 20 mars, l'un de ses rapports les plus attendus. L'agence basée à Parme (Italie) avait été saisie à l'automne 2012 par la direction générale de la santé et des consommateurs de la Commission européenne pour rendre une opinion scientifique sur les perturbateurs endocriniens  ces substances chimiques interférant avec le système hormonal et suspectées de jouer un rôle important dans l'augmentation d'incidence d'une variété de troubles et de pathologies.

L'EFSA devait en particulier répondre à plusieurs questions. Comment définir un perturbateur endocrinien ? Comment distinguer les effets indésirables dus à cette classe de molécules ? 'Il n'existe pas de critère scientifique spécifique défini pour distinguer les effets nocifs potentiels des perturbateurs endocriniens par rapport à une régulation normale des fonctions corporelles, ou 'réponses adaptatives', estime l'agence européenne. Des experts doivent évaluer le poids des éléments probants disponibles au cas par cas.'

En d'autres termes, la distinction entre un effet acceptable et un effet indésirable devra être jugée pour chaque substance. Du coup, l'EFSA propose deux qualifications : les substances endocriniennes actives et les perturbateurs endocriniens. Les premiers produisant des effets considérés comme non délétères, conduisant à une adaptation de l'organisme. Les seconds étant jugés potentiellement nocifs, en fonction de leur 'potentiel d'activité'. Ce point est l'objet d'une controverse, une part de la communauté des endocrinologues considérant que toute substance ayant une activité endocrinienne doit être considérée comme un perturbateur.

INTENSE PRESSION

Le groupe d'experts réunis par l'EFSA a conduit ses travaux sous une intense pression.

 

Repost 0
Published by lemonde.fr - dans santé
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 09:18

 

Le jury de la cour d'assises d'Anvers a acquitté mardi soir une mère de 26 ans qui était poursuivie pour des faits de torture et de viol sur son bébé âgé de 8 mois. L'enfant est décédé le 21 décembre 2008. L'ancien compagnon de la mère, âgé de 34 ans, a lui été reconnu coupable des faits. Les débats sur la peine se dérouleront mercredi. L'accusé risque jusqu'à 30 ans de prison.

Le jury a estimé que les faits de torture étaient prouvés mais il est resté partagé sur la prévention de viol. Sept des jurés ont répondu "oui" à cette question, contre 5 "non". Vu le manque de majorité absolue sur ce point, les juges de la cour ont dû se prononcer et ils ont rejoint les jurés ayant répondu "oui". L'accusé a donc été reconnu coupable sur toute la ligne. Pour la mère, le jury a relevé le doute qui persistait quant à savoir si la maman était consciente de ce que subissait sa fille. Les jurés ont noté qu'elle n'avait pas agi en mère responsable mais n'ont pas conclu qu'elle avait consciemment créé un contexte offrant à son ancien-compagnon la possibilité de commette les faits.

Repost 0
Published by 7sur7.be - dans histoire
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 12:53

© reuters.

Trois mygales se seraient échappées d'un terrarium dans un appartement de Waimes, ont indiqué vendredi les pompiers locaux.

Les pompiers de Waimes sont intervenus vendredi matin aux environs de 10 heures, dans un appartement social de Waimes après qu'un voisin a fait appel aux services de secours en indiquant que plusieurs mygales se seraient échappées d'un terrarium. Sur place, les pompiers de Waimes ont découvert un terrarium vide. "On a eu un contact avec un membre de famille du locataire et il semble qu'il y avait effectivement 3 mygales dans ce terrarium", explique-t-on au service d'incendie. Les pompiers, accompagnés d'un expert, vont procéder à l'évacution de tous les meubles et à la fouille complète de l'appartement pour éviter tous risques.

Repost 0
Published by 7sur7.be - dans histoire
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 08:44

 

Les nuits pleines de danger des somnambules

Yeux fermés, bras en avant, marchant d'un pas lent mais sûr, le somnambule jouit dans l'imaginaire collectif d'une image plutôt calme. Mais la réalité peut parfois s'avérer plus mouvementée: chute, saccage de chambre, jet d'objets, voire même, dans des cas heureusement exceptionnels, des accidents dramatiques comme cet homme devenu tétraplégique après être tombé dans les escaliers. Or, ce trouble du sommeil, qui concerne au moins 4% de la population, a tendance à être banalisé, voire même ignoré par la médecine de ville, déplore le Pr Yves Dauvilliers, directeur du laboratoire du sommeil à l'hôpital Gui-de-Chauliac à Montpellier, qui vient de publier une étude sur le sujet. «Cette pathologie n'a rien de banal et peut être grave pour le malade comme pour ces proches», insiste-t-il.

À travers une vaste étude prospective menée sur 100 somnambules adultes diagnostiqués entre 2007 et 2011 et publiée ce mois-ci dans la revue internationale Sleep, l'équipe du Pr Yves Dauvilliers montre ainsi que 58% des patients ont expérimenté au moins un épisode de violence durant leurs phases de somnambulisme. Dans 17% des cas, l'étude a recensé des atteintes à l'intégrité physique du patient mais aussi de son partenaire de chambre, tels que des ecchymoses, des saignements du nez, des fractures et même un cas de traumatisme crânien concernant un patient s'étant défenestré du troisième étage.

Mais pourquoi un tel déchaînement de violence? «Il ne s'agit pas de violence à proprement parler et encore moins de violence dirigée contre le partenaire», corrige le Dr Eric Mullens, médecin somnologue référent du laboratoire du sommeil d'Albi. Le somnambulisme est un trouble du sommeil qui, à l'instar des terreurs nocturnes, se déclenche durant le sommeil lent profond. «À ce moment-là, la personne a une activité mentale, sans que l'on puisse parler de rêve. Elle se trouve dans une confusion totale quant à son environnement», poursuit le Dr Mullens. C'est pourquoi le monde extérieur peut s'avérer un lieu de tous les dangers, comme pour ce patient du Pr Dauvilliers qui jeta un jour le téléviseur d'une chambre d'hôtel par la fenêtre, pensant avoir affaire à une bombe.

Des zones d'ombre

Mais le mal nocturne est donc encore loin d'être percé à jour. «Hormis quelques épisodes de longue durée où les patients se réveillent au milieu de l'accès et peuvent en parler, dans 90% des cas les patients ne se souviennent pas de leurs actes au réveil et l'on reconstitue le film par des liens indirects: état de la chambre, témoignage du compagnon», explique le Pr Dauvilliers. Ce qui amplifie encore plus le mystère autour de cette pathologie.

Le somnambulisme est en effet entouré de zones d'ombres, notamment concernant ses symptômes associés. 59% des patients étudiés ici présentent également d'autres signes tels qu'une privation de sommeil, un stress, une anxiété ou des symptômes dépressifs. Mais il est difficile de déterminer si ces facteurs sont la cause ou la conséquence du somnambulisme, estime le Pr Dauvilliers: «C'est l'un des grands enjeux de nos études. C'est pourquoi une partie de nos travaux consiste à étudier si ces signes persistent ou non lorsque le somnambulisme est traité».

Car il existe des traitements. Ceux-ci passent dans un premier temps par l'éducation du patient dans les centres du sommeil où des thérapies comportementales pourront notamment lui être proposées. Mais ces méthodes, même associées à une bonne hygiène de vie ne sont pas toujours suffisantes. Le cas échéant et dans les cas les plus sérieux, le patient pourra se voir proposer un traitement médicamenteux à base de benzodiazépines, des médicaments anxiolytiques ayant pour propriété de diminuer le sommeil lent profond et les éveils intra sommeil, liés au somnambulisme. Mais leur usage devant être limité dans le temps, la recherche pour percer le mystère du somnambulisme reste plus que jamais une nécessité.

 

Repost 0
Published by LeFigaro.fr - dans santé
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 11:24

 

La superbe top model britannique Kate Moss, 39 ans, n'est pas prête à prendre sa retraite ! Alors qu'elle approche de la quarantaine, l'éternelle "Brindille" qui n'est plus un mannequin mais aujourd'hui une véritable et légendaire icône vivante de la mode est en effet plus présente que jamais.

 

Ainsi, après avoir été de tous les défilés lors de la Fashion Week de Paris - et notamment lors de la magnifique présentation de la nouvelle collection de Louis Vuitton imaginée par Marc Jacobs -, la belle Anglaise est devenue la nouvelle image de Kerastase. Mais aujourd'hui, c'est pour le chausseur de luxe Stuart Weitzman que la top anglais a pris la pose. Et pour cette campagne, c'est uniquement vêtue d'une culotte et d'une paire de souliers que la belle blonde s'affiche un peu partout dans le monde, et notamment à New York, ce qui ne laisse personne indifférent à Manhattan et surtout pas les automobilistes.

En effet, depuis que cette affiche très sexy shootée par le grand Mario Testino surplombe les avenues new-yorkaises, le trafic connaît de sérieux problèmes de fluidité dans cette zone, et même pire, puisque TMZ nous apprend que plusieurs petits carambolages légers ont eu lieu dans cette zone.Alors ? Kate Moss coupable des problèmes de sécurité routière à Manhattan ? Toujours est-il que lever les yeux vers cette superbe campagne peut apparemment faire perdre la tête. 

 

Repost 0
Published by Premiere.fr - dans people
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 14:40

Le nombre de super riches dans le monde va augmenter de 50% en dix ans

La crise fait rage en Europe, les Etats-Unis peinent à redécoller et la Chine voit sa croissance ralentir, mais le nombre de "super riches", lui, augmente. Selon le spécialiste de l'immobilier haut de gamme Knight Frank, le nombre "High-Net-Worth Individuals" (HNWI), comme il les appelle, devrait augmenter de 50% au cours des dix prochaines années. Prix du billet d'entrée dans cette liste ultra select, disposer d'un patrimoine total de plus de 30 millions de dollars. Knight Frank en dénombre aujourd'hui 180.000.

 

Leur nombre augmente, la richesse aussi

En 2012, le nombre de HNIW a crû de 5%, soit 8700 "super riches" de plus en un an. Et leur richesse a elle aussi augmenté. En un an, "la richesse totale de ces particuliers a augmenté de 566 milliards de dollers pour atteindre 26.000 milliards" de dollars, relève Knight Frank dans la septième édition de son "Wealth report". Au cours des dix prochaines années, la planète devrait en compter 95.000 de plus.

L'Amérique du Nord tient la tête

La plus forte progression est attendue en Asie, en plein boom économique, mais aussi en Amérique Latine en plein réveil depuis quelques années. "Une forte croissance est prévoir en Asie, en Amérique Latine et au Moyen-Orient", explique Liam Bailey, de Knight Frank, cité par Les Echos. Mais avec plus de 61.000 "super riches", l'Amérique du Nord tient toujours la tête, devant l'Europe qui en compte plus de 53.000 et l'Asie qui en dénombre plus de 42.000. Selon Knight Frank, l'Oncle Sam devrait tenir cette position de leader au moins jusqu'en 2022.

 

Repost 0
Published by latribune.fr - dans histoire
commenter cet article