Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 11:06

© Thinkstock.

La fondation espagnole BBVA a décerné hier au chimiste Douglas Coleman et au médecin Jeffrey Friedman le prix "Frontières de la connaissance 2012" dans la catégorie bio médecine. Ils ont été récompensés pour leur découverte de la leptine, hormone régulant l'appétit, essentielle dans la recherche sur l'obésité. Cette découverte faite dans les années 1990 avait changé notre façon de voir l'obésité. Robin Lovell-Badge, chercheur à l'Institut national des recherche médicales au Royaume-Uni et secrétaire du jury lors de la présentation de la découverte a déclaré : "Les personnes souffrant d'un problème génétique ne passaient plus pour des gloutons".

M. Coleman, professeur émérite dans l'état du Maine aux Etats-Unis a découvert en 1960 que l'appétit n'était pas un phénomène simplement psychologique mais qu'il existait aussi un facteur physiologique régulant l'appétit et il avait suspecté qu'il s'agisse d'une hormone. Il a démontré avec des souris que cette hormone les faisait grossir et les rendait obèses, puis est parvenu à déterminer qu'un gène unique était responsable de sa fabrication. Dans les années 1980, le professeur universitaire Jeffrey Friedman (université de Rockefeller à New York) a continué la recherche pour tenter de déterminer de quel gène il s'agissait. Après huit ans de travail, il est parvenu à l'isoler et l'a baptisé leptine. Ce n'est pas la première fois que les deux scientifiques sont récompensés. M. Friedman a déclaré: "Coleman étudiait les souris obèses et diabétiques. C'était un travail remarquable que j'ai voulu développer dans les années 1970 quand la technologie l'a permis"

M. Friedman a déclaré que la découverte de la leptine nous avait obligés à ne pas juger les gens sur leur poids, de la même façon que nous ne jugeons pas les personnes sur leur taille. "La question de savoir s'il faut traiter les personnes obèses fait débat mais la plupart du temps le traitement est motivé par des raisons esthétiques. Il faut traiter l'obésité lorsqu'il y a du diabète ou des maladies cardiaques. En revanche, essayer de faire maigrir une personne en surpoids mais en bonne santé lui ferait plus de mal que de bien".

La leptine donne des informations sur le niveau de graisse présent dans le corps, et lorsqu'elle n'est pas présente, cela stimule l'appétit. "Plus le taux de graisse corporelle est élevé, plus les molécules de leptine sont nombreuses et moins on a d'appétit. L'objectif final est de faire en sorte qu'un individu avec beaucoup de graisse mange moins pour ne pas continuer à grossir", a déclaré le scientifique. Il a cependant indiqué que la pilule miracle pour lutter contre l'obésité n'était pas près d'être découverte. 7sur7

Repost 0
Published by courvoir - dans santé
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 10:28

Cannabis : quel lien avec la BPCO ?

 

Dans le cadre du 17e congrès de pneumologie qui se tiendra ce week-end à Lille, le rôle du cannabis dans la survenue de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) fera l'objet d'une présentation scientifique. En effet, sa responsabilité est de plus en plus évoquée dans de nombreuses études.

 « A l'heure où la consommation de cannabis tend à être banalisée, il est urgent de rappeler sa nocivité, généralement bien moins connue que celle du tabac », indiquent les responsables de la Société française de pneumologie. Il est encore aujourd'hui difficile d'étudier précisément ses effets au niveau respiratoire, en raison du caractère illicite de cette drogue et de son association fréquente avec le tabac.

Néanmoins les données disponibles montrent clairement sa responsabilité dans l'épidémie de BPCO. Le cannabis consommé aujourd'hui présente des teneurs en tétrahydrocannabinol (THC) quinze fois supérieures à celles du cannabis des années 60. Ce qui rend totalement obsolètes les conclusions des études longitudinales menées à cette époque. Par ailleurs, le fumeur de cannabis « tire » des bouffées beaucoup plus importantes (+66%). Il les inhale plus profondément (+33%) et les retient plus longtemps que le tabac. La consommation quotidienne de 3 à 4 joints peut, en termes de bronchites chroniques et d'altérations du mucus, être comparée à la consommation de... 20 cigarettes par jour.

Rappelons que la BPCO touche en France, 3 millions de patients. Et elle en tue 17 000 chaque année. Elle interfère gravement avec  l'activité quotidienne, qu'elle soit professionnelle, sociale ou sportive. Le diagnostic de surcroît est souvent tardif. Et comme cette maladie est encore trop peu connue du grand public, les malades  - qui en reconnaissent mal  les symptômes – ont parfois des difficultés à adhérer aux traitements qui leur sont prescrits.

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : David Picot 

 

Repost 0
Published by courvoir - dans santé
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 10:44

Le ministre des Finances, Tendai Biti, le 15 novembre 2012 devant le Parlement à Harare pour défendre son budget 2013

 

Il restait la semaine dernière 217 dollars au gouvernement zimbabwéen après avoir payé les fonctionnaires, a annoncé mardi le ministre des Finances, Tendai Biti.

"La semaine dernière, quand nous avons payé les fonctionnaires, il restait 217 dollars dans les coffres du gouvernement", a déclaré M. Biti à des journalistes, notant que certains d'entre eux devaient être plus riches que l'Etat.

"Les finances du gouvernement sont paralysées en ce moment. Nous n'atteignons pas nos objectifs", a-t-il ajouté.

Le ministre a ajouté que le Zimbabwe n'allait avoir d'autre choix que d'en appeler à la générosité des donateurs internationaux pour financer le référendum constitutionnel et les élections prévues d'ici la fin de l'année.

Un projet de Constitution a enfin été approuvé par le président Robert Mugabe et son rival de Premier ministre Morgan Tsvangirai, avec qui il cohabite tant bien que mal au sein d'un fragile gouvernement d'union nationale depuis bientôt quatre ans.

Le texte doit ensuite être soumis à référendum, avant l'organisation d'élections censées départager les deux hommes.

Il faudrait 104 millions de dollars pour organiser ces scrutins, selon la commission électorale.

Rongée par l'hyperinflation dans les années 2000, l'économie zimbabwéenne se remet lentement depuis que le dollar local a été abandonné en avril 2009. Le dollar américain est devenu la monnaie de référence dans le pays.

Mais la reprise est contrariée par des facteurs tant politiques (sanctions contre le régime du président Robert Mugabe, politique d'"indigénisation" forçant les compagnies étrangères à céder la majorité de leurs parts) que financiers (manque de liquidités) et climatiques (sécheresse).

Les investisseurs se font rares, les touristes ne sont pas revenus et les infrastructures tombent peu en peu en ruine, tandis que les riches mines de diamants n'ont pas apporté aux finances publiques les dividendes espérés.

Par AFP

 

Repost 0
Published by courvoir - dans actualité
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 14:31

Kim Kardashian : Enceinte et gourmande, elle ne résiste pas à des cookies géants                      Kim Kardashian : Enceinte et gourmande, elle ne résiste pas à des cookies géantsKim Kardashian : Enceinte et gourmande, elle ne résiste pas à des cookies géants    

 

Sa grossesse se déroule à merveille et suscite toujours autant d'intérêt ! De retour à L.A., Kim Kardashian mène sa vie rythmée de star de la télé-réalité enceinte entre interviews télévisées et passages en salle de sport. La voluptueuse brune s'entretient tout en cédant à ses caprices gourmands...

C'est sa mère, Kris Jenner, qui le révélait au cours d'une interview à E! qui diffuse les émissions consacrées à la famille Kardashian dont Kourtney and Kim Take Miami : "En ce moment, il n'est question que de Pizzokies", déclare la patriarche du klan Kardashian, 57 ans, au sujet des envies de sa fille, folle de ces cookies géants couverts de boules de glace de la marque BJ's. Kim Kardashian est donc très portée sur le sucré... mais également sur le salé : "Hier soir, elle avait envie d'artichauts, de salade chinoise au poulet sans oignon et de frites !" A en croire les propos de Kris Jenner, qui animera et produira son propre talk-show simplement intitulé Kris sur la Fox, les repas de Kim Kardashian sont de véritables festins.

Le mardi 29 janvier, Kim Kardashian se rendait dans un club de gym pour s'entraîner. Tout de noir vêtue avec un sweater attaché autour de la taille comme son compagnon Kanye West aime à le faire, Kim K démarrait sa journée avec un peu d'effort physique. Un peu moins glamour que Paris et son chéri à la Fashion Week haute couture la semaine dernière.

Le soir même, Kim retrouvait sa soeur Kourtney Kardashian pour se rendre sur le plateau du Jimmy Kimmel Live! de l'animateur Jimmy Kimmel et parler de son futur bébé. La chérie de Kanye West y avouait notamment ne pas connaître le sexe de leur futur enfant et vouloir le préserver du petit écran : "C'est une décision personnelle que Kanye et moi avons prise et je sais que Kourtney lutte avec ça sans arrêt. Parfois ses enfants [Mason et Penelope, 3 ans et 6 mois, NDLR] sont là, parfois non.

Par Purepeople.com

Repost 0
Published by courvoir - dans people
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 10:59

Athis-Mons (Essonne), vendredi. Le 9 septembre, une balle perdue a traversé cette fenêtre chez Gaëlle. Elle attend toujours les travaux et espère être relogée

 

Une balle perdue a creusé un trou dans le mur de sa salle de bains. Depuis, cette mère de famille d’Athis-Mons est angoissée.

Un seau d’eau, une savonnette, un gant. Pour faire sa toilette, c’est désormais la débrouille pour cette jeune maman. Car Gaëlle ne veut plus mettre un pied dans sa salle de bains. « Trop douloureux. » Le 9 septembre, l’appartement de cette habitante du quartier du Noyer-Renard à Athis-Mons (Essonne) a été touché par une balle perdue tirée avec un kalachnikov, une arme de guerre. Près de cinq mois plus tard, le trou laissé par la balle dans sa salle de bains est toujours visible et ses demandes de réparation ou de relogement ne trouvent que peu d’écho. Une situation qu’elle juge « intenable ». Ce dimanche 9 septembre, Gaëlle, 29 ans, couche vers 20 h 30 ses trois enfants, des jumeaux de 3 ans et une fillette de 5 ans. « J’étais dans la cuisine quand j’ai entendu une détonation et vu un gros flash. J’ai sursauté mais j’ai cru à un pétard. Ce n’est que le lendemain matin que j’ai découvert de quoi il s’agissait. » Dans sa salle de bains, des éclats de vitre jonchent le sol. A côté, une balle cylindrique. « Mon linge qui séchait a même été troué. » Les expertises balistiques, confirme un enquêteur du commissariat d’Athis-Mons, ne laissent aucun doute. Il s’agit bien d’un tir de kalachnikov. Un voisin affirme avoir, ce soir-là, entendu « plusieurs détonations ». Les premiers éléments de l’enquête en cours indiquent qu’il s’agirait d’une balle perdue, mais l’inquiétude de la maman, habitant au quatrième étage d’un immeuble rénové près d’une zone pavillonnaire, ne se dissipe pas. « Ma fille me demande tous les soirs de dormir avec moi. Je vais moi-même chez un psychologue. Les lits de mes garçons sont collés à la cloison de la salle de bains. Que se serait-il passé si nous avions été dans la salle de bains à ce moment-là? » interroge-t-elle.

leparisien

Repost 0
Published by courvoir
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 14:46

AUSTRALIE Un adolescent australien signalé disparu il y a environ deux mois, a été retrouvé dimanche désorienté et très amaigri près de Sydney (Australie). Il aurait erré durant plusieurs semaines dans la forêt. Matthew Allen, âgé de 18 ans, a disparu le 27 novembre dernier de la maison de ses parents, située à Westleigh, dans la banlieue de Sydney. Ne le voyant pas rentrer, sa famille l'a signalé disparu. Ce dernier semble souffrir d'une maladie mentale et avait fui la maison en n'emportant que du matériel de camping et un peu d'argent liquide. Les recherches pour retrouver le jeune homme n'ont rien donné jusqu'à ce que dimanche enfin, un groupe de promeneurs le retrouve à moins de deux kilomètres de sa maison dans un état effrayant. Le jeune était si affaibli qu'il a dû être évacué en hélicoptère. Ses pieds et ses jambes étaient touchés par la gangrène et le jeune homme était blessé à plusieurs endroits. Son corps était couverts de piqûres et morsures d'insectes. Il a donc directement été emmené à l'hôpital. Selon la police, il y a de fortes chances que l'adolescent ait erré durant neuf semaines dans la forêt. Lui qui pesait près de 80 kilos avant sa fugue n'en pèse actuellement plus que 40. Il a survécu par les fortes chaleurs - jusqu'à 45 degrés - qui ont frappé récemment la région en se réhydratant dans un maigre cours d'eau des environs et en mangeant le peu de nourriture qu'il avait emporté.7sur7

Repost 0
Published by courvoir - dans histoire
commenter cet article
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 16:29

 

De plus en plus de maladies deviennent résistantes aux antibiotiques, de quoi déclencher un "scénario apocalyptique" bien plus grave qu'une attaque terroriste. C'est en tout cas l'avis d'un éminent docteur britannique, Sally Davies, pour qui le risque est plus que réel. Pour elle, d'ici vingt ans, les gens mourront d'infections courantes simplement car les antibiotiques ne fonctionneront plus et les pouvoirs publics devraient prendre ce danger en compte dès aujourd'hui. Parmi les risques principaux, elle cite notamment une épidémie de grippe mortelle qui pourrait se révéler plus catastrophique qu'une attaque terroriste. Le nombre de superbactéries augmente dans les milieux hospitaliers et ils résistent de mieux en mieux aux médicaments. Ils pourraient donc provoquer des infections monstres dans la population. De même, certaines maladies prennent le pas sur les avancées scientifiques, comme la tuberculose qui gagne du terrain. La pénicilline n'est déjà plus efficace contre les infections à staphylocoques, l'ampicilline n'a plus aucun effet sur les infections des voies urinaires et la ciprofloxacine est désormais inutile dans le traitement de la gonorrhée. De nouveaux antibiotiques? Entre les années 1940 et 1990, la réponse des scientifiques a été de développer de nouveaux antibiotiques, mais ce développement a ralenti. Les nouveaux antibiotiques sont moins rentables que les traitements pour les maladies chroniques et une grande partie de l'industrie pharmaceutique se concentre désormais sur d'autres domaines de la médecine. "Les antibiotiques perdent de leur efficacité à un taux qui est à la fois alarmant et irréversible. J'exhorte les patients et les prescripteurs à réfléchir sur les médicaments qu'ils consomment. Les bactéries s'adaptent et trouvent des moyens de survivre aux effets des antibiotiques, en fin de compte ils finissent par ne plus fonctionner. Et plus vous utilisez un antibiotique, plus les bactéries deviennent résistantes. La médecine moderne a au final aggravé le problème en rendant les patients plus sensibles aux infections", ajoute Sally Davies. Pour le professeur David Heymann, "la résistance aux antimicrobiens est un problème mondial qui nécessite une solution internationale. Les bactéries vont toujours évoluer pour résister, ça fait partie du cycle naturel de l'évolution, mais en réduisant les pressions qui provoquent cette résistance, nous pouvons contribuer à préserver les antibiotiques dont nous disposons et personne ne peut sous-estimer l'importance de ce changement d'attitude. La résolution de ce problème nécessite des efforts de la part des individus, des organisations et des nations. Mais en travaillant ensemble, nous pouvons aider à lutter contre ce problème".7sur7

Repost 0
Published by courvoir - dans santé
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 12:27

                                  Actus

Destiné aux futurs parents, ce programme virtuel leur permettra de se préparer au déroulement de l'accouchement.

Accessible via une plateforme cette expérience 3D inédite offre la possibilité aux futurs parents de se familiariser avec le moment-clé de la naissance, et de diminuer leurs inquiétudes quant aux gestes à réaliser pour un accouchement parfait.

Born To Be Alive est aussi un jeu sérieux, réaliste, interactif et pédagogique, destiné au grand public. Il vous permettra de tester vos connaissances sur différents points de la grossesse, de l'accouchement et de la prise en charge initiale du nouveau-né.

Ce jeu décrit les différentes étapes de la fin de grossesse, du début du travail ou de la rupture des membranes jusqu'à l'accouchement et les premiers soins du nouveau-né.

Chaque étape de l'expérience "BornToBeAlive" est expliquée en détail pour fournir un maximum d'informations à la femme enceinte. L'occasion également d'apprendre à gérer les premières contractions, la douleur, ou encore de découvrir ce qu'il se passe dans le ventre le jour J.Des médecins et des sages-femmes accompagneront aussi les internautes et futurs parents en répondant à leurs questions.(topsanté)

 

 

Repost 0
Published by courvoir - dans santé
commenter cet article
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 12:31

Ces choses (très) gênantes que vous devriez savoir avant d’être enceinte

 

La constipation passagère

Beaucoup de femmes connaissent des problèmes de constipation durant leur grossesse. La raison est simple : le flux d’hormones peut irriter les muscles du ventre et compliquer ainsi le processus intestinal. Votre utérus se développe également, ce qui va apporter une pression supplémentaire sur vos organes internes. La solution ? Consommer davantage de fibres que d’habitude, boire plus d’eau et tenter de rester active !

Les rots à volonté

Ce n’est pas forcément la grossesse glamour que vous espériez mais il y a des raisons. Votre corps abrite celui d’un petit être, ce qui crée nécessairement un certain inconfort. Aux problèmes de rots se rajoute celui des gaz intempestifs… Evitez les boissons gazéifiées quelques temps !

Un pipi involontaire

C’est un petit effet secondaire qui survient dans les derniers stades de la grossesse. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est embarrassant ! Votre bébé se repose sur différents organes internes, dont la vessie, ce qui explique la façon dont réagit votre corps et ces petites fuites incontrôlées. Pas besoin de vivre recluse, un protège-slip et une bonne dose d’autodérision devraient suffire !

Des poils disgracieux

Bien sûr, vous ne deviendrez pas la nouvelle femme à barbe ! Mais quelques poils peuvent apparaître de manière disgracieuse. La croissance des cheveux et des poils est l’un des premiers phénomènes qu’on observe au cours de la grossesse. C’est à cause des hormones ! Ne soyez donc pas surprise de découvrir que des poils poussent sur votre visage, et prenez votre mal en patience. Un petit kit d’épilation maison devrait vous soulager…

La bave à toute heure

Baver sur son oreiller la nuit, ce sont des choses qui arrivent. Mais avec la grossesse, vous vous sentez plus proche de l’escargot que de la belle au bois dormant. Personne ne sait pourquoi ce phénomène se produit, mais vos hormones incitent votre corps à produire davantage de salive. Résultat, vous bavez la nuit mais aussi la journée. Pour éviter que cela ne devienne trop désagréable, lavez-vous les dents plus souvent et mâchez des chewing-gums pour assécher un peu votre bouche !

Et surtout n’oubliez pas, même si ces moments sont difficiles, au bout du compte vous accoucherez d’un merveilleux bébé, et ça c’est le plus important !

Mélanie Bel 

Repost 0
Published by courvoir - dans santé
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 05:53

Une mère de famille accuse une institutrice remplaçante d'avoir attaché son fils à sa chaise pour le punir. L'accusée, qui a plus de 20 ans d'expérience, nie les faits. Des enquêtes policière et administrative sont en cours.

Une punition démesurée? Des enquêtes policière et administrative sont en cours pour savoir si une enseignante a attaché un enfant de trois ans et demi à sa chaise dans une maternelle de Narbonne pour le punir, comme l'affirme la famille, a-t-on appris auprès de la justice et de l'Education nationale lundi.

La mère de l'élève accuse cette professeure des écoles, qui remplaçait l'institutrice titulaire en charge de la classe des tout-petits à la maternelle Charles-Perrault, d'avoir ainsi puni son enfant la semaine passée pour une bêtise et parce qu'il était "un peu agité". L'institutrice serait alors allée chercher une corde dans la classe de jeu et "elle a attaché mon fils à sa chaise alors qu'il lui demandait, en pleurant, de ne pas le faire", a raconté la mère de l'enfant dans la presse locale. Cela "a duré une à deux minutes, mais c'est très long pour un enfant", a-t-elle ajouté.

Démêler le vrai du faux

Elle aurait appris les faits par l'intermédiaire d'un autre enfant qui aurait rapporté la scène à ses propres parents. L'enseignante mise en cause, décrite par l'Education nationale comme une professionnelle ayant plus de 20 ans d'expérience et intervenant en remplacement de ses collègues absents, a contesté les faits. L'enfant a été menacé d'être puni, mais il n'a pas été attaché, s'est-elle défendue auprès de l'administration.

La police essaie de démêler les versions et les témoignages. Elle s'est rendue lundi à l'école pour des constatations matérielles hors la présence des enfants, a précisé le procureur de Narbonne, David Charmatz. Les témoins devraient être entendus mardi, avant une éventuelle audition de la mise en cause au cours de la semaine, a-t-il dit.

(Par LEXPRESS)

Repost 0
Published by courvoir - dans histoire
commenter cet article