Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 21:53

Il tue sa femme et poste la photo du cadavre sur Facebook

C'est une publication morbide qu'a postée, jeudi, Derek Medina sur sa page Facebook. Après avoir tué sa femme, l'homme de 31 ans, habitant Miami (Floride), a publié sur le réseau social la photo du cadavre accompagnée du message " Repose en paix, Jennifer Alfonso ". L'homme s'est ensuite rendu chez son père qui l'a alors accompagné au commissariat pour avouer son crime, rapporte le " Miami Herald ".

La victime, àgée de 26 ans, a été tuée par balles, jeudi matin, a précisé la police. Le tueur présumé, a justifié son acte sur son profil Facebook : " Ma femme me battait et je n'avais plus envie de supporter ces abus, donc j'ai fait ce que j'ai fait. J'espère que vous me comprenez. " Selon les premiers éléments de l'enquête révélés par le " Miami Herald ", Jennifer Alfonso aurait annoncé à son mari avec qui elle s'était remariée en 2012, qu'elle voulait le quitter. Une dispute aurait alors éclaté et Derek Medina aurait pris son pistolet et menacé sa femme jusque dans la cuisine. Là, elle aurait réussi à attraper un couteau mais Derek Medina lui aurait tiré dessus." Je vous aime les gars. Vous allez me voir bientôt aux infos "Avant de poster la photo du corps de sa femme, Derek Medina a publié un premier message : " Je vais aller en prison ou je vais être condamné à mort, parce que j'ai tué ma femme. Je vous aime les gars. Vous allez me manquer. Prenez soin de vous. Et à tous les gens qui sont sur Facebook, vous allez me voir bientôt aux infos. "

Et si Derek Medina accuse sa femme de violences conjugales, l'ancien patron de Jennifer Alfonso ne tient pas le même discours. Ce dernier a ainsi expliqué au " Miami Herald " que le meurtrier présumé était extrêmement jaloux et qu'il avait déjà frappé sa femme. " Amoureuse, elle disait qu'il allait changer ", a également confié une amie dans les colonnes du quotidien américain. 

Partager cet article

Repost 0
Published by elle.fr - dans histoire
commenter cet article

commentaires